1er mai, 10h à Nantes : rendez-vous unitaire !

Avec Macron, la politique du bulldozer antisocial frappe tous les salariés du public comme du privé, toutes les générations jeunes et moins jeunes.

Au contraire, pour la CGT, force de propositions, les solutions résident dans les valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples. La CGT soutient les nombreuses luttes des travailleur-euses, des retraité.e.s, des privé-es d’emploi, de la jeunesse qui refusent comme unique réponse l’austérité permanente et le partage de la misère.

D’un côté 57 milliards d’euros de dividendes versés en 2017.

De l’autre 9 millions de personnes qui vivent avec moins de 1000 euros par mois.

L’opposition systématique entre les pauvres et les moins pauvres, entre salariés et travailleurs indépendants, entre les immigrés et la population française est un leurre qui détourne du vrai débat qui est celui de la définanciarisation de l’économie et de l’entreprise et d’un autre partage des richesses.

Cette logique solidaire est la condition d’un monde en paix où les populations se développent dans le progrès social et le respect de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *