CTE du 18 octobre : Vers un Plan de Retour à l’Equilibre !

On le sait depuis des années, le CH Daumézon est plutôt bon élève, la gestion y est « saine », conforme… ce qui ne protège en rien des coups de bâton.

L'étau se resserreLe déficit annoncé pour 2016 est de 317 417€. Le prévisionnel pour 2017 est alarmant. L’Agence des Restrictions Sanitaires (l’ARS) a été claire : Plan de Retour à l’Equilibre !

Mais où va se nicher le déficit ? Ponction sur la DAF (dotation annuelle de financement) déjà annoncée comme négative, PPCR non financé (72000€), ponctions diverses comme par exemple une « réserve prudentielle » de 148000€ directement pompée dans les finances de Daumézon… l’hôpital est étranglé ! La manip est maintenant bien connue : créer artificiellement le déficit pour ensuite contraindre à des restrictions en disant « y a pas le choix »…

La nouvelle direction avance sur la nécessité d’un « plan stratégique pérenne » et met en avant des valeurs « humanistes », des déclarations d’intentions louables et partageables par tous, sa conscience que des mesures trop strictes à l’encontre des personnels se traduit au final par des coûts supplémentaires… Mais à ce jour, elle ne peut encore rien avancer sur le contenu des mesures envisagées dans le cadre du « plan stratégique »… Un CTE extraordinaire est déjà programmé fin novembre pour les détails de ce plan. Nous pouvons bien sûr saluer les intentions mais nous ne jugerons que sur pièces !

Rappelons ici quelques-uns des aspects de la politique austéritaire telle qu’elle se décline déjà au CH Daumézon : restriction des remplacements maladie/maternité ; suppressions de postes chroniques aux services techniques et qui ont aussi commencé d’atteindre l’encadrement (1,7 ETP, voir ICI) ; économies sur l’équipe de direction ; augmentation des ressources au détriment des patients (facturation des chambres individuelles)…

Le CH Daumézon ne vit pas en vase clos. Le contexte politique est tel que seule la mobilisation des personnels hospitaliers pourra peser face à l’austérité. (Voir articles Mediapart et Libé sur l’hôpital et la psychiatrie)

  • Pour dire non au pacte de responsabilité qui impose 3 milliards d’économies aux hôpitaux, 22 000 suppressions de postes, 16 000 suppressions de lits
  • Pour dire non à la loi santé et aux GHT qui vont nous étrangler davantage encore en organisant la déstructuration du système hospitalier et la disparition de la spécificité de la psychiatrie ;
  • Pour dire STOP aux dégradations de la qualité des soins et des conditions de travail qui se mettent en place méthodiquement et inexorablement dans tous les hôpitaux ;
  • Pour refuser les ordres professionnels et notamment l’ordre infirmier, véritable police politique de la profession confortée par la loi santé ;
  • Pour dire OUI à un grand service public de santé de proximité sur l’ensemble du territoire, garant d’une réelle égalité d’accès aux soins…

Nous appelons tous les personnels du CH Daumézon à se joindre au mouvement unitaire mardi 8 novembre, à l’appel des syndicats CGT, FO et Solidaires et d’une vingtaine d’associations d’étudiants réunies au sein de la FNESI

pour exiger un financement de la Sécu à la hauteur des enjeux !

(Lire ICI)

RENDEZ-VOUS à NANTES :

10 h devant le CHU !

Retrouvez tous les sujets abordés en CTE et téléchargez le tract :

cte-du-18-octobre-2016_2

cte-du-18-octobre-2016_2-verso

 

Une réaction à “CTE du 18 octobre : Vers un Plan de Retour à l’Equilibre !

  1. Ping : La CGT – Daumézon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *